Haute Traversée de Belledonne / GR®738

> Randonnez dans Belledonne

Bienvenue dans Belledonne

> Belledonne > Bienvenue dans Belledonne

Au coucher du soleil, Belledonne se nimbe de douces lueurs, tantôt roses, tantôt orangées. Flamboyante dans le crépuscule, cette chaîne cristalline se dresse sur l’horizon, telle une muraille dentelée. Toile de fond des métropoles de Grenoble et Chambéry, elle s’affirme comme une carte postale grandeur nature qui se pare souvent, en hiver, d’allures himalayennes. Belledonne est un balcon privilégié d’où le panorama est imprenable sur les vallées de l’Isère, de la Maurienne et de l’Eau d’Olle, les massifs de la Chartreuse, des Bauges, de la Vanoise, des Grandes Rousses et du Taillefer.

A la fois barrière naturelle et trait d’union entre les territoires, Belledonne déploie une vaste diversité de milieux naturels alpins. De ses piémonts jusqu’à ses plus hautes cimes, dont le point culminant est le Grand Pic (2977 mètres), la chaîne recèle une faune et une flore remarquables. Plusieurs sites sont d’ailleurs classés Natura 2000 ou Espaces naturels sensibles. La biodiversité y est omniprésente, invitation à contempler, écouter et respirer les couleurs, les bruits et les odeurs d’une nature sauvage où le promeneur de passage se ressource et s’émerveille.

Belledonne est une terre d’expression privilégiée pour les activités outdoor les plus variées : randonnée, trail running, VTT, ski, raquettes, parapente, alpinisme… Les amoureux des sports de nature assouvissent ici leur passion en évoluant au milieu de panoramas à couper le souffle. Les sommets de la chaîne partagée entre Isère et Savoie se méritent, souvent techniques, souvent vertigineux, parfois même réservés aux alpinistes. La création récente du GR738® a popularisé la traversée intégrale de ces montagnes. Considéré comme l’un des sentiers les plus beaux et les plus durs de France, le GR738® offre une immersion totale en pleine nature, loin de l’urbanité. Tout au long de cet itinéraire éprouvant, l’immensité et la diversité paysagère de Belledonne plongent le randonneur dans l’histoire d’une montagne sauvage.

Belledonne est à la fois sauvage et habitée. Belledonne sait aussi être un territoire accessible et accueillant. En dépit de sa minéralité et à deux pas de la métropole grenobloise, elle étire ses kilomètres de sentiers où se succèdent la douceur des forêts, le scintillement des lacs. Au-delà du wilderness palpable en altitude, l’empreinte humaine se révèle omniprésente. Les cabanes et les refuges émaillent les estives et les vallons, tandis que les troupeaux paissent les prairies fleuries à la belle saison. L’hiver venu, les stations de ski dessinent de blancs serpentins sur les pentes où s’élancent les fans de glisse et de grand air. Belledonne recèle aussi des vestiges de l’exploitation de la houille blanche, découverte par Aristide Bergès, et des mines de fer et d’argent. L’eau, abondante, singularise aussi Belledonne avec ses stations thermales. L’histoire est ici intimement liée au présent. Une autre grande richesse de Belledonne, c’est ce chapelet de villages en balcon qui offre autant de patrimoines, de paysages et de services qui incitent à la rencontre.
Tel un délicat exercice d’équilibriste, les différents usages (activités de loisirs, agricoles, pastorales, touristiques et économiques) s’efforcent de cohabiter harmonieusement. Ces activités, souvent complémentaires, constituent toute la richesse d’une montagne où la nature s’impose en reine absolue.

Belledonne, la cristalline - Belledonne, la séductrice - Belledonne, la sauvageonne

Le territoire

La chaîne s’étend sur 60 km de long et 10 km de large.
Il se compose de trois chaînons principaux.

Du sud au nord :
Le massif de Belledonne : s’étend de la vallée de la Romanche au pas de la Coche ; le point culminant est le Grand pic de Belledonne.
Le massif des Sept Laux  : s’étend du pas de la Coche au col de la Croix ; le point culminant est le Rocher Blanc.

Le massif d’Allevard : s’étend du col de la Croix à la vallée de l’Arc ; le point culminant est le Puy Gris.

Il est bordé sur son versant nord-ouest par l’Isère et fait face aux massifs de la Chartreuse (large vallée du Grésivaudan) et des Bauges (combe de Savoie). Au nord-est, sur la rive opposée de l’Arc (Maurienne), se situe le massif de la Vanoise. À l’est, il est séparé par le torrent Glandon du massif des Arves et au sud-est par l’Eau d’Olle des Grandes Rousses. Pour finir, à l’extrémité sud, de l’autre côté de la Romanche (basse vallée de l’Oisans), s’élève le massif du Taillefer.
Les sommets enneigés de Belledonne constituent le décor naturel des deux plus grandes villes des Alpes françaises, Grenoble et Chambéry.